Si la District 13 Art Fair 2020, la foire internationale d’art urbain à Drouot, a été annulée suite au COVID, une vente aux enchères a toutefois été organisée le samedi 24 octobre. 88 oeuvres de différents artistes internationaux étaient ainsi proposées. Elles étaient visibles quelques jours jusqu’à quelques heures avant à l’Hôtel Drouot, lieu également de la vente. Parmi les pièces les plus intéressante, un kit d’invasion numéro 1 d’Invader jamais ouvert. Nous étions sur place pour vivre l’évènement.

Avant les enchères, l’occasion nous était donné de découvrir les oeuvres. Sur deux salles d’exposition nous avons pu découvrir entre autres les toiles de Blade, El Seed, L’Atlas, Pro 176, Nebay, Brusk, toute une série de figurines et de peluches de Kaws, un deck de Retna, un kit d’invasion d’Invader, un squelette de Brusk, des sérigraphies et un pochoir de Shepard Fairey … La pièce la plus volumineuse sera l’ouvre de Borondo sur une porte de cave de la Tour 13 récupérée avant destruction.

L’organisation avait prévenu et favorisé le suivi des enchères à distance via le live sur le site internet ou par téléphone et à voir le nombre de personnes attendant l’ouverture de la salle, il était évident qu’il n’y aurait pas de la place pour tout le monde. Arrivé tôt, nous avons pu entrer pour suivre les enchères au plus près de l’action. Et de l’action il y en a eu sur certains lots.

Les enchères débutent. Le COPE2 part à 1000 euros, le deck de Retna à 800, la toile d’El Seed à 9500, celle de L’Atlas à 2200. Les deux toiles de Pro 176 seront les premiers lots suscitant de l’intérêt entre enchérisseurs et seront vendues 1600 euros chacune. La toile de Nebay estimée à 2000 euros partira à 3800, celle de Tanc à 1500 tout comme l’oeuvre de Borondo sur la porte de la Tour 13. Vient le tour du kit invasion 1 d’Invader, estimé entre 15 – 20000 euros et qui sera adjugé pour 13000 euros. La sculpture de squelette multicolor de Brusk partira à 20000 euros, un pochoir de Blek le rat à 10000 euros puis viens de nombreuses figurines, toys et peluches de Kaws qui partiront entre 90 pour un porte clefs Chum et 6000 euros pour un trio de Lazzarini. Une paire de scie customisée par D*Face trouveront preneur à 4500 euros puis vient le lot 73, un pochoir original de Shepard Fairey.

Les enchères débuteront à 15000 avec une bataille entre enchérisseurs au téléphone puis vers la fin, un homme au fond de la salle rentrera dans la danse et emportera la vente avec une offre à 22000 euros ! On pensait avoir vécu le moment clef de la vente mais il viendra en fait plus tard. Avant cela, une toile d’Inti partira à 8200 euros et une toile de Tristan Eaton, réplique de son oeuvre sur un bâtiment de la rue du Chevaleret à Paris trouvera preneur à 20000 euros.

Ce fut au tour du lot 78, une toile de l’artiste Maye estimée entre 7 et 9000 euros. Un indice nous a tout de suite fait comprendre qu’il y allait avoir un très grand intérêt pour cette œuvre pourtant estimée entre 7 et 9000 euros. Car si depuis le début des ventes, les prises d’enchères au téléphone se faisaient via les opératrices dédiées à cela, cette fois ci il y avait également l’expert, celui qui donnait les mises à prix, qui représentait également un de ses clients au téléphone. Mise à prix à 7000 euros, le prix s’envola rapidement au dessus des 20000 euros puis celui des 30000 pour finir à 32500 euros ! Les applaudissements dans la salle et dans le couloir témoigneront du moment spécial qui venait de se passer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici